Enseignants-Chercheurs.fr

Des conseils d'experts

L’essence pollue-t-elle plus que le gasoil ?

Et bien c’est un vaste débat que celui qui tourne autour de la pollution automobile et en particulier du duel Diesel/Essence. Depuis de nombreuses années, le gouvernement français à décidé de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, qui contribuent à l’augmentation du trou dans la couche d’ozone, et s’est donc lancé dans la chasse au CO2.

C’est ainsi que les bonus et malus écologiques ont été mis en place en 2008 (voir http://www.eco-transport.fr/eco-achat/bonus-ecolo/), basant malheureusement la complexe pollution automobile sur ce seul critère bien insuffisant.

Or, le taux de CO2 rejeté est plus ou moins directement lié à la consommation de carburant, et les moteurs diesel qui tournent au gasoil sont donc mieux classés selon ce critère que les moteurs essence, roulant au sans plomb 95 ou SP98. En réalité, un litre de gasoil brûlé rejette plus de CO2 qu’un litre de SP95, mais la différence de consommation des véhicules fait que les véhicules au carburant « gras et nauséabond » sont avantagés par rapport aux autres.

On a donc depuis de nombreuses années favorisé le Diesel à l’Essence, au point que la France soit devenue (et de loin) le pays ayant la plus grande proportion de véhicules gazole dans son parc automobile.

Et pourtant, si les diesels rejettent moins de CO2 dans l’atmosphère, ils rejettent en revanche plus de particules, qui sont quand à elles très nuisibles en provoquant des problèmes respiratoires et allergiques par exemple, et susceptibles de causer à terme des cancers en pagaille si l’on en croit certaines études. Les filtres à particules (FAP) ne sont probablement pas aussi efficaces que ce que l’on essaye de nous faire croire, et nous sommes peut-être à l’aube d’un nouveau scandale sanitaire en France comme celui de l’amiante dont nous parlions récemment.

Les autorités ont pris conscience du problème il y a déjà un moment, et l’on commence à en parler sérieusement, mais il est très difficile de revenir en arrière rapidement. En effet, comment après avoir encouragé les français à acheter des voitures diesel pourraient ils les interdire ou les défavoriser à présent ? Cela reviendrait pour les français à se retrouver avec des véhicules invendables sur le marché de l’occasion, d’où cette notion de scandale politique à venir.

Un documentaire est passé en Octobre sur France5 sur ce sujet, « Diesel, le scandale français » et il sera rediffusé le jeudi 29 novembre de 16:35 à 17:30 sur France 5, je vous conseille vivement de le voir pour comprendre l’importance du sujet.

En attendant, pour vous documenter et obtenir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez vous tourner vers ces sources d’information :

Et j’insiste encore une fois, si vous pouvez voir le documentaire Diesel, le scandale français, il vous permettra de comprendre une grande partie du problème et de ses conséquences à venir.

Texte écrit par Sébastien Z., expert en mobilité durable depuis 2005 et éditeur de blogs faisant référence sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *